La santé d’une femme enceinte commence par l’alimentation

Le corps d’une femme enceinte doit fournir tous les éléments nécessaires dont le futur bébé a besoin afin de bien se développer. C’est pourquoi il faut bien prendre une alimentation saine et équilibrée pendant la grossesse. Il n’est pas utile de s’inquiéter toutefois car il faut bien manger pendant la grossesse, c’est simple. La plupart des femmes n’auront pas forcément à secouer leur alimentation pendant cette période. Quelques ajustements sont néanmoins indiqués pour la santé femme.

Quelles routines pour l’alimentation de la femme enceinte ?

Pour une alimentation saine et équilibrée, évitez de sauter les repas. Notamment, il faut apporter certains nutriments indispensables à la future mère et au fœtus. Parmi ces nutriments, les protéines, les fruits et légumes, les légumineuses, les folates, le fer, les aliments à grain. Il n’est pourtant pas question de manger une double ration pour la mère et le bébé, mais manger doublement mieux.

L’acide folique ou vitamine B9 ou encore folates est important, et particulièrement en début de grossesse. Une carence en B9 au cours de la grossesse peut résulter à un petit poids du bébé à la naissance, à un bébé prématuré, à une anémie chez la maman, ou encore à la malformation du tube neural.

Il est important de savoir que les besoins nécessaires en ce qui concerne ce nutriment sont doublés pendant la grossesse. (Soit de 800 mcg/jour). Aussi, une supplémentation en acide folique est cruciale afin de combler ces besoins puisque l’alimentation seule ne peut y arriver. Il est conseillé d’entamer une prise de complément d’acide folique dès les 3 mois précédant la conception pour continuer de le prendre durant toute la grossesse. En dépit du supplément de vitamine B9, l’augmentation de l’apport en acide folique est toujours recommandé.

Sachez qu’une alimentation saine contenant le plus d’acide folique à intégrer dans un régime alimentaire de grossesse sont : les abats de volailles, foie d’agneau ou de veau, les légumineuses cuites, foie de porc ou de bœuf, épinards bouillis, asperges, pâtes alimentaires enrichies ou cuites, haricots de soja, brocolis, graines de tournesol grillées, laitue romaine, betteraves cuites, épinards crus, jus d’orange, choux de Bruxelles cuits, noix, noisettes, graines de lin.

Généralement, les abats, les légumineuses, les noix, les légumes verts surtout les feuillus, les fruits comme les oranges, produits céréaliers riches en acide folique tels pâtes alimentaires, sont d’excellentes sources de cette vitamine. Visitez ce site pour plus d’informations.

Les aliments à éviter lorsqu’on est enceinte

Il faut savoir que la consommation de quelques aliments pendant le temps de grossesse peut présenter des risques tant pour la mère que pour l’enfant. Il peut effectivement s’agir de fausse couche, d’accouchement prématuré ou encore d’infections. Il vaut mieux de ce fait prendre soin de votre corps et éviter la consommation : d’œufs crus (ou à peine cuits) ainsi que les aliments qui en contiennent tels la vinaigrette césar maison par exemple ; les produits laitiers non pasteurisés comme le lait, le fromage ou le lait cru ; les fromages à pâte molle tel le brie, le camembert ou encore à pâte demi-ferme comme le saint-paulin, les fromages bleus, la féta car risquant effectivement de transmettre la listériose ; les fruits et les légumes frais non lavés; les poissons et les fruits de mer crus tels les crustacés ou mollusques, huîtres ou palourdes.

Il est également recommandé d’éviter les sushis, les sashimis, les tartares ou encore les cévichés préparés à partir de poisson cru, les poissons fumés si ces derniers ne sont pas cuits ou réchauffés ; la viande, le poisson, la volaille, les fruits de mer peu cuits ainsi que les hot dogs, saucisses fumées non réchauffées.

D’autre part, évitez la charcuterie non séchée ou la viande préparées tranchée telle les jambons pour des sandwiches par exemple, les viandes à tartiner et les pâtés réfrigérés ; le foie qui malgré qu’il contient du fer, constitue également trop de vitamine A ; les germinations crues telles la luzerne ou les fèves germées ; les aliments déposés en comptoir, prêts à manger, préparés en épicerie : les salades de pâtes, le poulet découpé ; le jus de fruits non pasteurisé comme le cidre de pommes et bien évidemment l’alcool qui peut présenter des effets néfastes pour le bébé.

Bénéfices du régime pendant la grossesse

Le régime alimentaire destiné à la grossesse présente de nombreux bienfaits. Notamment, de pouvoir atténuer vomissements et nausées au 1er trimestre ; de réduire la constipation, d’éviter les infections alimentaires, de maintenir un bon état nutritionnel pour la croissance du fœtus ; de favoriser la bonne prise de poids chez la femme enceinte ; d’éviter le diabète ou certaines complications ; d’éviter les aliments qui peuvent nuire au bébé ; de pouvoir choisir les aliments apportant protéines, graisses ou glucides ; d’avoir un apport suffisant en vitamines et minéraux afin de couvrir l’augmentation des besoins.

Urgence dentaire à Montpellier : comment trouver un dentiste en urgence ?
Consulter un médecin généraliste à Fort-de-France