CBD en plein essor : comment devenir un acteur clé en tant que revendeur

CBD

Publié le : 21 août 20235 mins de lecture

Ces dernières années, le cannabidiol ou tout simplement le CBD s’est popularisé en France. Tirée du chanvre, cette substance est moins dangereuse que le cannabis et jouit d’une relative légalité. Actuellement, il existe plus de 500 enseignes spécialisées commercialisant ce produit. Vous aussi, rejoignez ces revendeurs qui s’imposent dans un secteur florissant.

Comprendre le marché du CBD

Avant d’envisager de devenir grossiste de CBD, il est essentiel d’analyser ce secteur particulier. C’est entre 2017 et 2018 que les premiers magasins proposant du cannabidiol ont ouvert. La législation française, moins souple que dans le reste de l’Europe, a été le premier obstacle au lancement de cette filière. En effet, la commercialisation du dérivé du cannabis a été au centre de nombreuses polémiques.

Heureusement, les mentalités se sont assouplies et la loi a été allégée. Désormais, la production et la vente de CBD sont plus simples. Tous les produits contenant au maximum 0,2 % de THC sont désormais autorisés sur le marché.

En 2021, les profits générés par ce commerce particulier étaient de près de 200 millions d’euros. Les bénéfices pour 2023 pourraient même atteindre le milliard d’euros. Ainsi, les revendeurs disposent de nombreuses opportunités pour se développer convenablement dans ce secteur très prometteur.

À lire en complément : Articles business en ligne : profiter de tous les articles de Paul Morlet

Se familiariser avec la législation sur le CBD

Les vendeurs proposent des crèmes, des huiles, des aliments au CBD et autres produits pour tous les besoins des consommateurs. Toutefois, avant de vous lancer dans ce commerce, renseignez-vous sur le règlement touchant les articles à vendre.

Si les produits à base de cannabidiol sont autorisés à la vente en France, ils font tout de même l’objet d’une surveillance stricte. Ainsi, vous ne pouvez pas commercialiser de plantes contenant un taux de THC supérieur aux normes en vigueur. C’est également le cas pour les produits finis (e-liquides, cosmétiques, aliments…).

Les professionnels souhaitant devenir revendeur CBD sont aussi tenus de connaître l’article R. 5132-86 du code de la Santé publique. Ce dernier indique clairement les points à respecter dans le commerce de produits au cannabidiol.

Selon la loi, en tant que revendeur, vous ne pouvez proposer que des fibres et des graines de chanvre à vos clients. Les produits conditionnés sous forme de denrées alimentaires sont aussi autorisés à condition qu’ils soient reconnus par l’EFSA. En revanche, les fleurs et les feuilles non traitées du chanvre sont fortement prohibées dans les commerces.

Divers produits finis à base de cannabidiol sont également soumis à des restrictions. C’est le cas des cosmétiques. Si la teneur en THC dans ces derniers est supérieure à 0,3 %, ils sont interdits à la vente. De même, les e-liquides contenant du CBD ne peuvent pas être vendus à des mineurs.

Nous vous recommandons : Dénicher des lessives liquides écologiques en ligne

Bien choisir son type de commerce

Maintenant que vous avez décidé de devenir revendeur CBD en France, vous devez choisir le type de commerce qui convient à votre activité. Vous avez le choix entre un magasin physique ou une enseigne en ligne. Peu importe votre choix, sachez qu’il n’existe pas de démarches spécifiques pour ouvrir votre boutique. Il vous suffit donc de suivre la procédure standard et vous inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés.

Il se peut que les procédures d’ouverture de votre commerce vous posent problème. Dans ce cas, l’option la plus simple est d’intégrer une franchise de CBD. Dans ce genre de structure, vous disposez de nombreux avantages.

Une franchise dispose des connaissances requises concernant le commerce de cannabidiol. Elle vous fournit alors un accompagnement adapté et une assistance juridique pour respecter les nouvelles législations. Une franchise vous propose également des formations pour que vous soyez pleinement opérationnel dans la vente de CBD.

En devenant un franchisé, vous profitez de divers avantages. Le plus important concerne votre approvisionnement. En effet, vous recevrez facilement les meilleurs produits au cannabidiol. Ces derniers respectent parfaitement les normes européennes, et surtout françaises. Cela vient du fait qu’ils sont fournis par des producteurs et autres professionnels triés sur le volet pour leur respect des procédures de production et de préparation des articles au CBD.

Préparer un budget adapté

Pour devenir revendeur de CBD en France, vous avez opté pour un magasin physique. Vous devez donc préparer votre budget. Si vous louez un local, pensez au dépôt de garantie pour le bailleur. Si vous avez les moyens d’acheter une boutique, calculez bien le prix d’achat ainsi que les frais de notaire nécessaires.

Dans le cas où vous intégrez une franchise, vous devez disposer des fonds adéquats. En effet, outre l’achat ou la location d’un local, vous verserez des droits d’entrée dans le réseau. Le prix dépend de l’enseigne, mais il se situe généralement entre 10 000 et 35 000 euros.


5 façons de tester le CBD pour mieux gérer le stress et ses effets
Mauvaise circulation sanguine : quelles sont les solutions ?

Plan du site