La dépression chez les femmes

dépression chez les femmes

En tant que femme, vous avez toutes de nombreux rôles à jouer dans la vie. Il s’agit notamment d’épouse, de mère, d’amie, de soignante, de guérisseuse, et ainsi de suite. La complication de tous ces personnages peut créer des hauts et des bas pendant toute une vie. La dépression peut affecter chaque partie de la vie d’une femme. Cette partie inclut la vie sociale, la santé physique, l’estime de soi, les relations et la carrière. La dépression chez les femmes est liée à des facteurs tels que les pressions sociales, les réactions particulières des femmes au stress et les hormones reproductives.

La dépression touche plus les femmes

Cependant, il est essentiel de comprendre que vous n’êtes pas seule. La dépression est presque deux fois plus susceptible d’affecter les femmes que les hommes. Elle a tendance à avoir des causes distinctes chez les femmes que chez les hommes. Pourtant, il y a aussi plusieurs choses que vous pouvez faire pour vous sentir mieux. Les spécialistes affirment que pour se sentir mieux, il faut agir, or il est difficile de passer à l’action quand on souffre de dépression. Cependant, il arrive que vous n’ayez pas beaucoup d’énergie. Alors, il est probable que vous ayez suffisamment d’énergie pour faire une promenade rapide dans votre quartier ou pour décrocher votre téléphone afin de parler à votre proche. Cette façon de faire peut être le meilleur début pour stimuler votre esprit et ainsi améliorer vos perspectives. Il est également nécessaire de connaître les symptômes et les signes de la dépression chez les femmes afin de pouvoir aborder la situation de front, de guérir efficacement votre dépression et d’éviter qu’elle ne revienne. Une aide peut être trouvée du côté des médecines et thérapies douces comme la sophrologie et la naturopathie.

Signes de la dépression chez les femmes

Les symptômes de la dépression chez la femme peuvent varier d’indulgents à critiques, se distinguant par l’effet qu’ils procurent sur votre capacité fonctionnelle. Voici quelques signes habituels de la dépression chez les femmes qui comprennent :

  • Sentiment de désespoir et d’impuissance. Vous avez l’impression que rien ne va s’améliorer et qu’il n’y a rien que vous puissiez faire pour améliorer votre état.
  • Vous ne vous occupez plus de vos passe-temps, de vos activités sociales et de vos anciens hobbies que vous aimiez.
  • Votre appétit change fréquemment, entraînant une prise ou une perte de poids importante.
  • Vous développez certains changements dans votre rythme de sommeil.
  • Vous vous sentez inquiète, agitée et en colère.
  • Pensées et tentatives suicidaires.
  • Augmentation des douleurs et des maux, notamment des ballonnements, une sensibilité des seins, des crampes et des maux de tête.
  • Vous pourriez avoir de la difficulté à vous souvenir de certaines choses, à vous concentrer et à prendre des décisions.
  • Vous pouvez vous sentir léthargique, fatigué et sans énergie.
  • Vous pourriez avoir des problèmes de sommeil, dormir trop ou trop peu, et souffrir d’insomnie.
  • Vous aurez un désintérêt pour les relations et les activités régulières.

Symptômes de la dépression chez les femmes

Toutes les femmes souffrant de dépression ne présentent pas les mêmes symptômes. Certaines femmes ont tendance à ne posséder que quelques-uns de ces symptômes, tandis que d’autres peuvent en détenir plusieurs. Ci-dessus ont été énumérés quelques signes de dépression chez les femmes, pourtant les femmes ont tendance à passer par des symptômes de dépression spécifiques fréquemment par rapport aux hommes. Ces symptômes sont les suivants :

La dépression pendant les hivers en raison de la baisse du niveau d’ensoleillement. Ce type de trouble est appelé « trouble affectif saisonnier ». Vous avez tendance à dormir trop longtemps, à manger davantage et à prendre du poids plutôt qu’à dormir insuffisamment, à perdre du poids et à avoir moins d’appétit. Ce sont là quelques symptômes liés à la dépression atypique. Vous avez un fort sentiment de dévalorisation et de culpabilité. Vous vous reprochez des erreurs et des fautes perçues. Les problèmes ne semblent pas temporaires et semblent permanents et accablants. Mais lorsque vous tendez la main pour obtenir de l’aide, vous vous sentirez mieux.

Causes de la dépression chez les femmes

Les femmes déclarent souffrir de dépression à des taux supérieurs à ceux des hommes. Il est avéré que dans nos sociétés, les hommes de part leur éducation communiquent peu sur leurs émotions et leur mal-être contrairement aux femmes. Cette disparité entre les genres peut être illustrée par plusieurs facteurs sociétaux, hormonaux, biologiques et sociaux qui sont certains pour les femmes.

Charge mentale : Symbole des inégalités au sein du ménage, la charge mentale se définit par la pression qui pèse sur la gestion du foyer au quotidien (tâches ménagères, organisation, soins des enfants).

Problèmes prémenstruels : Il y a un déséquilibre hormonal pendant le cycle menstruel. Il peut provoquer des symptômes envahissants du SPM ou syndrome prémenstruel. Par exemple, une réactivité émotionnelle, de la fatigue, des ballonnements et de l’irritabilité. Quelques femmes sont également confrontées à des symptômes invalidants ou graves. Elles peuvent nécessiter un diagnostic de TDPM ou trouble dysphorique prémenstruel.

Infertilité et grossesse : Les femmes sont confrontées à plusieurs changements hormonaux pendant la grossesse, ce qui entraîne une dépression, en particulier chez une femme qui est déjà très exposée. D’autres problèmes liés à la grossesse comme l’infertilité, les grossesses non désirées et les fausses couches peuvent également jouer un rôle important.

La dépression post-partum : Il n’est pas inhabituel pour une nouvelle mère d’être confrontée à la » baie bleue « , qui est une réaction normale qui a tendance à retomber en quelques semaines. Si certaines femmes traversent une dépression durable et sévère, que l’on qualifie de dépression post-partum, celle-ci est influencée par les fluctuations hormonales, du moins en partie.

Périménopause et ménopause : Les femmes peuvent être plus sujettes à la dépression à la périménopause. De plus, c’est l’étape qui mène à la ménopause, lorsqu’il y a une fluctuation rapide des hormones reproductives.

Diagnostic de la dépression

Vous pouvez consulter un médecin si vous présentez des symptômes de dépression. Certains médicaments et quelques problèmes de santé comme les troubles de la thyroïde et les virus peuvent générer des symptômes similaires à ceux de la dépression. De plus, il arrive que la dépression fasse partie d’autres problèmes de santé mentale. Le diagnostic de la dépression est posé par des spécialistes de la santé mentale qui vous interrogent sur vos symptômes, vos difficultés, vos émotions et votre vie. L’expert en santé mentale, l’infirmière ou le médecin peut vous demander de réaliser des tests de laboratoire sur un échantillon d’urine ou de sang et d’effectuer des contrôles quotidiens pour explorer tous les autres problèmes connexes à l’origine de la dépression.

Comment traite-t-on une dépression chez les femmes ?

Votre expert en santé mentale ou votre médecin peut traiter la dépression par des médicaments, une thérapie ou un mélange des deux. En fonction des symptômes et des signes de la dépression chez la femme, l’infirmière ou le médecin vous orientera vers un professionnel de la santé mentale pour une thérapie. Certaines personnes souffrant de dépression légère peuvent améliorer leur état de santé après avoir suivi une thérapie pendant quelques mois. Les personnes souffrant de dépression modérée à extrême peuvent avoir besoin d’un traitement et d’un type de médicament connu sous le nom d’antidépresseur. Ces antidépresseurs modifient certains niveaux chimiques dans votre cerveau. L’action des antidépresseurs peut prendre quelques semaines. Il existe différents types de médicaments antidépresseurs, et certains sont encore plus efficaces que d’autres grâce à des traitements comme les antidépresseurs et la thérapie. Les femmes souffrant de dépression peuvent être plus enclines à adopter l’alcool et les drogues pour faire face à la situation. Cependant, l’alcool et les drogues peuvent aggraver votre bien-être mental et avoir un impact sur le fonctionnement des antidépresseurs. Vous pouvez consulter votre médecin ou votre thérapeute concernant toute consommation de drogues ou d’alcool.

Les probiotiques
Les bienfaits des cures thermales pour votre santé