Pourquoi choisir un masque de protection ffp3 ?

Masque de protection FFP3

Les masques de protection jetables sont très utilisés actuellement avec les différentes maladies qui se transmettent par voie respiratoire. Ces derniers filtrent l’air pour le purifier en pénétrant dans le corps. Le niveau de protection contre l’extérieur varie suivant le type de masque. Les catégories jetables régies par des normes formelles sont les plus pratiques et les plus efficaces contre les menaces extérieures. Les types de masques comme les FFP3 sont les plus connus. Mais pourquoi faut-il opter pour ce type de masque et quels avantages donne-t-il par rapport aux autres caches bouches ?

La protection de niveau 3

Les accessoires vestimentaires comme les filtres respiratoires sont recommandés surtout dans des environnements poussiéreux et sales. Les genres de masques comme les ffp3 sont utilisés dans les lieux viraux ou toxiques étant donné que ces derniers ont été conçus à cet effet. En outre, la norme de conception de ces masques a fixé un niveau élevé de protection des utilisateurs contre les molécules extérieures. Le chiffre qui suit le sigle FFP (pièce faciale filtrante) désigne le niveau de protection et de filtrage de chaque masque, ce qui signifie que celui qui est le plus efficace contre aux bactéries et virus extérieurs. La gamme de masques est également prise en compte par ce niveau. Ces masques subissent également des tests formels suivant des règles spécifiques avant d’être mis en vente. De ce fait, la qualité et l’efficacité de cette protection sont garanties. Il faut savoir que ces dispositifs filtrants peuvent être utilisés une seule et unique fois dans un intervalle de 3 à 8 h successifs avant d’être jetés dans une corbeille destinée à cet effet. La toile www.hygistore.com propose ce genre de masque pour se protéger en sortant et en côtoyant des gens.  

Un masque à jeter avec une valve d’aération

L’usage de masques jetables est fréquemment recommandé par les personnels soignants, que ce soit dans un cabinet public que dans un cabinet privé. En effet, le fait d’utiliser une seule fois un masque et le jeter ensuite élimine les risques de contamination dus au contact avec des agents pathogènes. Avant de mettre un masque ffp3 ou autre, il faut toujours appliquer du gel hydroalcoolique sur les mains. Concernant les valves d’aération sur les ffp3, il est préférable d’opter pour ce genre de dispositif pour une utilisation prolongée. Effectivement, cette aération évacue l’air expiré qui fait considérablement baisser la chaleur sous le masque. Un masque humide dû à l’accumulation de chaleur expirée serait inconfortable et pose parfois des difficultés à respirer correctement.

Ne pas négliger les mesures barrières, même sous un masque

Porter un masque de protection contre les éléments pathogènes dans l’air est une précaution utile. Certes, le port de cet accessoire ne dispense pas des gestes barrières. En effet, avoir un masque ffp3 sur le visage donne de la confiance sur la protection contre les menaces virales. Or, c’est une mesure de sécurité à ajouter aux gestes barrières qui stoppent la contagion de maladie transmissible par contact physique. Il faut savoir que les virus et bactéries peuvent se coller à tout type de matières comme sur les surfaces textiles ou métalliques. Le fait de porter un masque peut parfois ne pas suffire à éviter la contamination donc. Ainsi, il est crucial de respecter toutes les mesures sanitaires permettant d’éviter la contamination, même en portant constamment un masque du plus haut niveau de protection comme le ffp3 et le ffp2.   

 

Se doucher ou se baigner quand on porte un plâtre
Les différentes chirurgies du genou pratiquées