Comment améliorer son confort digestif ?

confort digestif

Si vous ressentez des problèmes au niveau de votre estomac (ballonnements, gargouillis, etc.), des maux de ventre ou si vous êtes victime de diarrhée ou de constipation, c’est que vous avez un problème de digestion ou de transit intestinal. Si vous souhaitez atteindre un confort digestif, vous devez résoudre le blocage qui cause ces gênes. Pour ce faire, vous pouvez adopter quelques conseils et astuces.

Le système digestif et le transit intestinal

Le système digestif est composé de plusieurs organes qui travaillent ensemble pour assurer la digestion des aliments et l’évacuation des selles. Parmi ces organes, il y a l’estomac, mais aussi les éléments qui composent le transit intestinal. Il y a les intestins grêles et les gros intestins. Après, il y a le côlon. Le transit intestinal est le chemin que suivent les éléments dans l’estomac pour arriver au rectum. Ce transit ainsi que la digestion se dérèglent fréquemment. Cela provoque des gênes comme des ballonnements dans l’estomac, des lourdeurs, des maux de ventre, une constipation ou encore de la diarrhée.

Pour atteindre un confort digestif, il faut donc améliorer la digestion et le transit intestinal. Parmi les astuces que vous pourrez adopter, il y a la consommation de compléments alimentaires. Ensuite, il y a la consommation de fibres et de probiotiques. Pour plus de résultats, vous pouvez également changer votre hygiène de vie en adoptant de bonnes habitudes et en bannissant ou en réduisant certaines choses.

Consommez des compléments alimentaires

Il y a les compléments qui vous aident à améliorer la digestion et les compléments qui assurent le transit. Pour la digestion, vous pouvez consommer des fenouils. C’est une plante aux multiples vertus. Elle peut faciliter votre digestion tout en régularisant votre appétit. Elle limite aussi les gênes comme les nausées ou les ballonnements par exemple. C’est possible étant donné que cette plante traditionnelle contient de l’anéthol qui est antibactérien ainsi que de la fenchone qui est anti-spasmodique. Sinon, vous pouvez aussi consommer de la menthe poivrée. Elle est parfaite pour contrer les ballonnements ainsi que les nausées et l’indigestion. Après, il y a la réglisse, le gingembre, etc.

Pour le transit, il y a la rhubarbe. C’est un légume peu calorique, mais riche en fibres et en vitamines. Elle vous aidera grandement contre la constipation. Le transit se fera en douceur. Après, il y a le séné. À noter que c’est un laxatif naturel. Vous ne devez donc en consommer que lorsque vous souffrez de constipation sévère. D’ailleurs, le séné est parfois utilisé pour nettoyer les intestins avant une intervention. Pour nourrir la flore intestinale et améliorer la colonisation du tube digestif, vous pouvez prendre de l’acacia.

Consommez des fibres et des probiotiques

Les légumes, les légumineuses ainsi que les fruits sont riches en fibres. Pour gagner en fibres, vous pouvez remplacer les jus que vous consommez par des fruits entiers. Vous pouvez aussi remplacer le pain blanc par un pain complet par exemple. Notez toutefois qu’il faut équilibrer ce que vous mangez pour éviter une irritation du système digestif. En moyenne, vous devez consommer environ 30 g de fibres par jour.

Concernant les probiotiques, sachez que ce sont des microorganismes. Ils sont présents dans les intestins et améliorent la flore intestinale ainsi que la digestion. Ils assurent aussi l’absorption des nutriments et favorisent entretemps le système immunitaire. Les probiotiques réduisent les sensations de gênes digestives, car ils permettent de prévenir les maux de ventre, la diarrhée, les troubles digestifs, etc. Il est possible de trouver des probiotiques préfabriqués sur le marché. Vous pouvez aussi en consommer à travers des yaourts, du soja, ou encore via les laits fermentés.

Adoptez une bonne hygiène de vie

Si vous souhaitez bénéficier d’un confort digestif, changer votre hygiène de vie. Vous devez boire beaucoup d’eau par jour (au moins 1,5 L/j). Fixez une heure précise pour les repas et consommez 3  repas par jour. Mâchez bien avant d’avaler. Faites des exercices physiques. Vous devez aussi bannir certaines choses de votre quotidien en commençant par le gras, l’alcool et le tabac. Remplacez votre garde-robe par quelque chose qui ne risque pas de comprimer votre ventre. Évitez de consommer des anti-inflammatoires. Ne mangez pas trop épicés, trop acide, trop froid ou trop chaud.

Évitez l’excès d’aliments qui fermentent. Il y en a plusieurs en citant par exemple les artichauts, les oignons, les choux, etc. Après, il y a les féculents ainsi que tout ce qui est trop farineux comme le riz, les pâtes, etc. S’il faut en manger, réduisez au maximum la portion que vous allez consommer. Enfin, il y a les chewing-gums. Certaines personnes en mâchent sans arrêt pour réduire le stress, pour s’occuper, etc. Il y en a même qui mâche du chewing-gum pour éviter le grignotage. Mais sachez qu’ils favorisent grandement les troubles digestifs. Il faut donc les éviter si possible.

Contacter la CPAM : Comment faire ?
Prise de rendez-vous chez le médecin ou à la clinique : profiter d’une plateforme en ligne